Dénonciation d’un appel à l’excision – Pratique inhumaine

Les différentes sortes d’excision

  • La clitoridectomie qui consiste à ne sectionner que le clitoris
  • L’excision ou l’on supprime le clitoris et les petites lèvres
  • L’infibulation ou circoncision pharaonique qui est la mutilation extrême. Plus de clitoris, ni de petites lèvres et plus de grandes lèvres. Ceci jusqu’à l’entrée du vagin, qui sera cousu ne laissant qu’un petit trou pour les écoulements menstruels. Avec quelquefois introduction de produits corrosifs ou abrasifs pour provoquer un resserrement du vagin
  • L’introcision on l’on élargi l’orifice vaginal avec une lame en pierre (pratiquée par des tribus, en Australie et au Pérou)

Voila comment on peut mutiler et faire souffrir une femme. Car ne vous y trompez pas, les petites filles qui subissent cela ne sont pas endormies. Et nombres d’entre elles décèdent par infection suite à ces mutilations qui sont le plus souvent effectuée avec du matériel précaire.

Sachez également que non seulement ces femmes souffrent atrocement  pendant les rapports, et que quand elles accouchent on fait une ouverture pour le passage du bébé et que bien entendu on  recoud ensuite.

excision

 

 

J’ai regardé de nombreux reportages sur l’excision et je n’oublierai jamais une interview d’un médecin ayant fait ces études en Suisse et qui affirmait qu’il ne se marierait qu’avec une femme excisée totalement, car ainsi il aurait plus de plaisir pendant l’acte sexuel. On peut donc avoir fait des études de médecine et être un monstre primaire et cruel dans l’intimité.

Si les hommes refusaient d’épouser des femmes excisées, cette pratique disparaitrait d’elle-même. Et de même, si les mamans refusaient de faire à leurs filles ce qui les a tant fait souffrir.

 

 

Fleur du désert

excision

“Fleur du désert ” est un film,  qui est tiré d’un livre autobiographique écrit par Waris Dirie. Si vous ne l’avez jamais vu je vous le recommande. Il raconte l’histoire de Waris Dirie, mannequin somalienne née en 1965, qui a été excisée à 3 ans dans le désert. Sa fuite seule dans ce même désert, quand son père, alors qu’elle a douze ans, a décidé de la marier avec un vieillard. Elle est devenue un top-modèle international et a profité de sa célébrité pour dénoncer cette mutilation féminine qu’est l’excision.

Ancienne Ambassadrice de l’ONU, elle a quatre enfants,  deux  de 21 et 8 ans  et deux autres de 19 et 18 ans qui sont les enfants de son frère, qu’elle a adoptés au moment où ils allaient être mutilés.

Pages : 1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.