Des femmes sont indésirables dans des lieux publics

 indésirables

Les Femmes indésirables dans certains lieux publics

indésirables

Nadia Remadna et Aziza Savah, militantes de la Brigade des mères,

se sont rendues dans une banlieue de la région parisienne. Elles ont décidé  d’analyser le comportement des hommes envers les femmes et les ont filmé en caméra cachée. Dans la Seine Saint Denis, à Sevran où les femmes sont comme effacées. Les hommes sont omniprésents et occupent les lieux publics. Les femmes ou jeunes filles semblent ne pas se promener en jupe ou boire un café en terrasse, est-ce interdit pour elles ?

 

« Il fallait briser cette loi du silence »,

indésirablesa expliqué à france info Caroline Sinz, journaliste à France 2 et auteure de cette enquête. « J’espère que je n’ai pas été caricaturale. Je n’ai pas pointé du doigt, j’ai posé les choses. A chacun de se faire son idée. Je ne regarde pas les choses avec une orientation politique mais il fallait dire ‘attention, regardez le sort de ces femmes’ ». indésirables

C’est un problème de tradition, de culture, mais aussi de religion, selon les militantes de la Brigade des mères  .

Je dois vous signaler que des journalistes ont effectué une contre enquête dans ce quartier pour vérifier la véracité du reportage du France 2. indésirablesIls ont affirmé que ce reportage était faux et ne reflétait pas la réalité. Après avoir regardé cette vidéo je vous laisse seuls juges. Personnellement je ne pense pas que des journalistes de France 2 se soient prêtés à tourner un faux reportage, avec des acteurs, etc. Cette vidéo me paraît bien réaliste et reflète les incompétences des différents gouvernements à être trop laxistes face à des comportements interdits en France.

 

Pages : 1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.