Un pervers narcissique est entré dans ma vie et se fut l’enfer !

Dans un commentaire sur Facebook, on m’a demandé de parler des personnes lambdas, donc aujourd’hui se sera le cas. Je vais vous raconter ma vie en enfer auprès d’un pervers narcissique

Je suis une personne lambda

Je vais vous raconter une des pires choses qui a pu m’arriver. J’ai été sous l’emprise d’un pervers narcissique, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé un article qui s’intitule « Démasquer les pervers narcissiques », que vous pouvez lire sur mon blog.

Il n’est pas facile de parler de soi et encore plus quand il s’agit de choses qui vous ont fait souffrir. Je suis ce que l’on peut appeler une femme forte, et très méfiante. Pourtant je me suis fait avoir par un manipulateur, comme énormément de personnes.

Je me réfugie toujours dans le fait que j’étais fragilisée à l’époque de cette mise sous emprise. Je me dis que dans mon état normal, je ne me serais pas fait avoir. Doux euphémisme !

Après une rupture de mon fait, et malgré cela, très difficile, je m’étais naïvement inscrite sur des sites de rencontres pour allonger ma liste de connaissances et pourquoi pas découvrir l’amour. J’ai donc rencontré mon pervers narcissique et dès le premier soir il a su tisser sa toile. Au cours de cette soirée, il m’a fait rire comme jamais, et dieu sait si j’en avais besoin. Physiquement je l’ai trouvé à mon goût, il a été charmant et pourtant la déstabilisation était en marche.  Il m’a fait payer le restaurant tout naturellement et il a commencé à critiquer mon physique. On me dit plutôt jolie, mais comme toutes les femmes bourrées de complexes.  Il m’a dit que j’étais grosse et que mon pantalon ressemblait à un parachute. C’est là, que ces personnes sont fortes, car cela ne m’a pas choquée et j’ai continué à le trouver charmant. Nous nous sommes revus, et mon chemin de croix a commencé. Il m’a isolée, il m’a manipulée pour que je lui remette tout l’argent que j’avais reçu de mon divorce, il m’a empêché de dormir toutes les nuits, ce qui était facile pour lui car il ne travaillait pas, alors que moi, oui. Il était omniprésent, si je ne répondais pas à ses SMS dans la seconde.

il se mettait dans des colères folles

Quand il arrivait il inspectait mon appartement pour savoir si j’avais bien fait mon ménage comme il m’avait formée à le faire. Gare à moi, si j’avais oublié d’ouvrir la fenêtre de la chambre, ou si une miette trainait par terre.  Bref, je ne me reconnaissais plu, moi qui suit une rebelle, j’étais devenue faible et soumise. Heureusement, j’ai eu un incroyable déclic, il me poussait à m’éloigner de mes grands enfants, alors que je suis une mère poule. Ca je ne pouvais l’accepter, et je me suis comme réveillée d’un cauchemar. Je l’ai immédiatement quitté, j’ai porté plainte pour vol de mon argent, et coupé toute possibilité de contact avec lui.

J’ai eu peur de rentrer chez moi pendant des mois. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps et pensé à me suicider, pas pour lui je vous rassure, mais parce que je me sentais tellement coupable d’avoir été si bête et honteuse, si honteuse d’avoir été aussi nulle. C’est incroyable qu’une victime se sente toujours coupable. Alors que le vrai coupable, lui, ne s’en veut absolument pas.

Je m’en suis sortie, mais je suis encore très fragile, et le moindre incident menace de me faire replonger dans la dépression profonde qui évidemment m’a affectée après cette nauséabonde mésaventure.

Lisez, mon article, sur les pervers narcissiques, pour les reconnaître et ne pas tomber entre leurs griffes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.