Sherry Johnson,11 ans et forcée d’épouser son violeur aux USA

 

Sherry Johnson, violée et sacrifiée au nom de la religion

Sherry Johnson

Je croyais que cette abomination était l’apanage de certains pays d’Asie comme l’Inde, et certainement pas le cas de États-Unis qui savent si bien être des donneurs de leçons.

Savez-vous que la législation de beaucoup des États américains ne préconise pas d’âge minimum pour mener à bien une procédure de mariage. Personnellement je n’étais pas informée sur ces mariages où l’un des mariés est un enfant. Entre 2000 et 2015, 250 000 enfants, prioritairement des filles, se seraient mariés aux États-Unis. Cette loi favorise les violeurs d’enfants, car une épouse ne peut témoigner contre son mari en Amérique. Il suffit du consentement des parents et de l’accord d’un juge, pour rendre légale cette cérémonie.

 

Au pays des soi-disant libertés, on s’aperçoit que la liberté à ses limites. Honte à eux !

 

L’histoire de Sherry Johnson, mariée de force par ses parents et sa communauté à 11 ans

Cette horrible histoire, dénoncée par le New-York Times, nous démontre que les droits des enfants, et particulièrement des petites filles sont encore plus que bafoués dans le monde dit civilisé.

Je savais que dans certaines communautés religieuses des États-Unis , on soumettait nombre de jeunes filles au mariages forcés, mais avec des enfants, je ne l’aurais jamais envisagé.

Il y a quelques années Sherry Johnson était une petite fille de 11 ans, qui vivait dans “une secte” religieuse. Un membre de son église la viola, et elle se retrouva enceinte. Après un conciliabule entre les membres influents de la communauté. Il fut décidé qu’elle épouserait son aîné de 9 ans, afin de le protéger de toutes poursuites pénales et pour ne pas déclencher un scandale pouvant atteindre leur église.

Bravo à tous ces gens qui sous couvert de la religion ou du scandale, ont encensé un VIOL !

Mariée de force avec son violeur, Sherry est vite passée de son statut d’enfant à celui d’adulte. Privée d’école, de l’insouciance d’être très jeune, elle s’est retrouvée l’esclave sexuelle de son mari. Elle a ainsi accouché de plusieurs enfants. Abandonnée par son époux, brisée, elle se bat maintenant contre les mariages d’enfants aux États-Unis. Elle rapporte qu’elle aurait pu échapper à cette union. Un greffier de la ville de Tempa, ayant refusé cette union, jugeant indécent l’âge de la future mariée. hélas, un autre greffier l’accepta dans une ville située à une trentaine de kilomètres.

Le fléau des mariages infantiles : une violence faite aux adolescentes et aux jeunes filles

A travers le monde, aujourd’hui les mariages forcés touchent toutes les fillettes et adolescentes. Presque toujours, ces unions impliquent une fille et un homme adulte, souvent beaucoup plus âgé. Quand ceux-ci ne sont pas dus à un viol comme celui de Sherry, il s’agit purement et simplement d’une vente de ces enfants.

Pages : 1 2